• La salle à manger

    La salle à manger : de l'ombre à la lumière !

     

                          Avant                                                        Après

    La salle à manger

    La salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Début mars (2019), je commence par démonter le vieux plafond. Tout comme celui de l'arrière cuisine, il est constitué de plaques de carton mâché, clouées sur des tasseaux en sapin. 

    La salle à manger     La salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce vieux faux plafond avait dû être posé pour cacher la misère, obtenir une surface à peu près plane et réduire le volume de la pièce pour économiser du chauffage.

    Je retrouve quelques restes d'anciens locataires.... je souris !

    La salle à manger

     

    Je démonte ensuite les tasseaux. Je découvre, alors, un plafond très abîmé. Je ne pourrai pas le garder dans l'état. Comme pour l'arrière cuisine, je décide de réparer les endroits où le plâtre est tombé et de créer entièrement un nouveau plafond suspendu en plaques de plâtre montées sur suspentes et fourrures.

    La salle à manger

    La salle à mangerLa salle à manger

    Avant d'attaquer la réfection du plafond, je démonte le mur qui fermait une ancienne petite cuisine borgne dans laquelle j'ai créé l'arrière cuisine. Ce mur a dû être construit après l'assemblage des pans de bois de la maison, et à priori, il ne supporte pas de charge. Toutefois, par mesure de sûreté je cale la poutre située au dessus du mur, car elle supporte une grosse partie du plancher de l'étage supérieur. Pour se faire, je casse l'imposte au dessus de l'ancienne porte et je place un étai. Puis je cale une contrefiche et une cale sur le côté droit.

    La salle à manger

      La salle à manger   La salle à manger

    Afin de surveiller un éventuel affaissement de la poutre, je desserre légèrement l'étai et je glisse un papier entre l'étai et la poutre. Régulièrement, je vérifie que le papier n'est pas coincé.

    La salle à manger                               Les gravats

    Le mur est démonté. La poutre n'a pas bougé, comme je le prévoyais.                            Il me reste à déblayer les gravats une fois de plus.

    Le prochain chantier est la mise en place du nouveau plafond (en image).

    La salle à manger  La salle à manger  La salle à manger

     

     La salle à manger   La salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le montage du nouveau plafond achevé, on a déjà gagné en lumière. Mais ça n'est pas suffisant, car la pièce est toujours sombre et trop enclavée entre l'entrée, la cuisine et l'ancienne salle de bains. 

    Je décide d'aérer l'ensemble en évidant les colombages, et en créant une ouverture entre la salle à manger et l'ancienne salle de bains.

    La salle à manger         La salle à manger         La salle à manger

     

    Pour évider les colombages il faut commencer par faire tomber l'enduit et le plâtre, jusqu'à atteindre le treillage réalisé en châtaignier choisi pour sa souplesse. Les bois sont enserrés dans des encoches creusées dans les colombages, puis sont tressés devant, derrière. Il faut ensuite dégager les branches de châtaignier puis finir de faire tomber le torchis, le plâtre et l'enduit de l'autre côté du mur....

    La salle à manger         La salle à manger         La salle à manger                                                                                                                                   .... et c'est la surprise !  Le jour apparait entre les colombages et le torchis du mur extérieur.

    La solution : injecter de la mousse de polyuréthane avant d'isoler et de doubler le mur.

    Je décide ensuite de rouvrir une fenêtre qui avait été bouchée et de la transformer en porte fenêtre. Pour ce faire, j'ai préalablement fait une demande préalable de travaux, auprès de la mairie.

    J'obtiens ainsi un passage entre la salle à manger et la terrasse. Par la même occasion, je gagne encore beaucoup de lumière.

    La salle à manger         La salle à manger         La salle à manger

     

     Et à nouveau, c'est la douche froide : à l'intersection des trois colombages en bas de l'ouverture, je découvre le bois pourri, et humide, sur plusieurs dizaines de centimètres.

     La salle à manger         La salle à manger         La salle à manger

          Jonction des 3 colombages vertical, horizontal et oblique (contreventement). 

    Je vais à la recherche de solution sur internet. J'apprends que l'on ne doit jamais remplacer le torchis par des matériaux dont la densité est supérieure à celle du bois des colombages. Or certains torchis de la maison, ont déjà été remplacés par de la brique pleine et du béton. Il s'en suit une condensation qui amène de l'humidité entre le bois et le béton. Cette humidité stagne et pourrit le bois. De plus, le béton en séchant, se rétracte de quelques dixièmes de millimètres, accentuant le phénomène.

    Trois solutions pour réparer les dégâts.

    1) Remplacer entièrement les bois : solution excessivement onéreuse et qui oblige à étayer l'ensemble de la structure de la façade.

    2) Remplacer uniquement les parties des bois abîmés La salle à mangeret les remplacer avec un assemblage à enfourchement : solution qui

        exige du savoir faire et d'avoir des bois anciens de même essence que ceux d'origine.

    3) Eliminer les bois morts, coffrer, ferrailler, et couler de la résine : solution plus aisée à mettre en œuvre, mais assez

        coûteuse vu la quantité de résine à injecter. Avantage : résistance physique, résistance dans le temps, légèreté et matériel imputrescible.

        De plus, la résine pénètre partout et repousse toute l'humidité résiduelle.

    Je choisis la troisième solution.

    La salle à manger

    La salle à manger

     

     

    Attention 

    forte odeur

    toxique

    et qui persiste

    (prise rapide, mais séchage long)

     

    L'étape suivante : changement de la fenêtre de la façade avant (qui a fait l'objet d'une demande préalable de travaux auprès de la mairie).

     

    La salle à manger

    La salle à manger

                                                                                                       

      

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         Avant                                         Après

    Cette nouvelle fenêtre en PVC blanc m'a été livrée sans petits bois intégrés entre les deux vitres du double vitrage. J'ai récupéré depuis la bonne vitre. Je vais devoir la changer.

     

     Je peux enfin tirer les gaines et câbles électriques, puis créer une isolation thermique et phonique grâce à du placoplâtre adapté monté sur une structure en rails et montants galvanisés.

     La salle à manger      La salle à manger     La salle à manger

        avec une aide précieuse

    Ma fille Estelle vient une semaine en vacances à la maison. C'est une bricoleuse née. Elle me donne un bon coup de main pour installer la porte fenêtre PVC oscillo-battante.

    La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger

     et ainsi, je peux continuer d'habiller les murs de la pièce.

    La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger

     

    J'entreprends la préparation et la peinture des poutres. 

    La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger

    Pour cela, je rebouche les plus gros défauts à l'aide d'une pâte à bois. Je la ponce une fois sèche. Je brosse les poutres à la brosse métallique. Je laisse les autres défauts (traces d'outils des interventions précédentes et d'origine). Je peins les bois avec  un gris métal pour les colombages entre la cuisine et le séjour de façon à rester cohérent avec la déco de la cuisine. Je choisis une peinture gris clair pour les autres bois (colombages et poutres du plafond). 

    Je peins les murs en blanc mat et je pose une première couche de blanc sur le plafond.

    La salle à manger

    La salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A chaque opération, la pièce s'illumine. La lumière est bien présente désormais. 

    Il est temps, maintenant de s'occuper du sol.

    Je commence par arracher le vieux revêtement de sol (linoléum) qui a bien vécu et doit avoir une bonne trentaine d'années.
    Tout comme pour la cuisine (CLIQUEZ ICI), je dois remonter le niveau du sol et rattraper celui de la cuisine.
    J'opte pour la même solution qui a fait ses preuves : je colle des plaques de polystyrène extrudé et fibré, avant la pose du carrelage.
    La salle à manger       La salle à manger       La salle à manger
     Je prends soin de décaler chaque plaque afin que les joints ne soient pas les uns en face des autres.
    Je pose les plaques à la colle à carrelage (flex, rapide).
    La salle à manger       La salle à manger       
    Je les scelle ensuite à l'aide de vis à frapper de 80 mm qui sont ancrées dans la chape.
    Je pose ensuite sur tous les joints et le pourtour, une bande de fibre de verre à la colle à carrelage et produit d'étanchéité.
    Puis je pose par dessus la fibre de verre, une bande d'étanchéité, également collée à la colle à carrelage et produit d'étanchéité.
    Je dispose ainsi, d'un support isolant (phonique et thermique) et étanche. 
    Sur le fond de la pièce, j'ai une légère pente, issue du sol d'origine. Je suis obligé de couler un ragréage afin d'obtenir un sol plan.
    La salle à manger                               La salle à manger

    Je peux maintenant poser le carrelage. Pour une meilleure cohérence, et donner une plus grande impression d'espace ce sera le même que dans la cuisine. Je le pose dans le prolongement de celui de la cuisine.

    La salle à manger       La salle à manger

     Je termine mon carrelage, puis les joints.

       La salle à manger        La salle à manger        La salle à manger                                    Je pose les plinthes                                         Quelques couches de peinture      et un mur en papier peint

    Pour finir, j'installe quelques étagères et je fabrique 2 lampadaires maison que je pose de chaque côté d'une poutre du plafond.

                  La salle à manger          La salle à manger

     

    Il ne me reste plus qu'à installer les meubles et les stores. Quant à ma femme elle organise la déco.

     

    Le résultat final

    Avant                                     Après

          La salle à mangerLa salle à manger

     

     

        

     

     

     

     

     

                  La salle à manger                               La salle à manger

     

    La salle à mangerLa salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La salle à mangerLa salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La salle à mangerLa salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

                   La salle à manger                                                                    La salle à manger

     

    La salle à mangerLa salle à manger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques détails !... 

     

    La salle à manger            La salle à manger           La salle à manger

     

             La salle à manger                     La salle à manger   

                La salle à manger       

                                                        La salle à manger

     

     

    ...et quelques tableaux faits maison

     

    La salle à manger     La salle à manger     La salle à manger     La salle à manger

     

     

                                                            

     

     

    « L'arrière cuisine

  • Commentaires

    7
    homess
    Vendredi 2 Octobre 2020 à 15:06

    Quel courage !!!  Mais confronté au résultat, cela fait oublier "les anciens visiteurs" et les travaux.  Et vous aurez ainsi du sur mesure qui vous plaît.  Nous sommes en admiration devant ces images.  Sans oublier bien sûr les tableaux qui sont de toute beauté.

    6
    lolotte
    Mardi 29 Septembre 2020 à 21:45
    Bravo
    J'ai toujours été très admirative de tes travaux de rénovation et de ton courage. Sans oublier le bon goût déco de mamounette. Gros bisous
    5
    Les Michs
    Mardi 29 Septembre 2020 à 20:17
    Tout à votre image... idées partagées et résultats parfaits. Bravo à vous. Bisous
    4
    Martine 31
    Mardi 29 Septembre 2020 à 13:28

    Bonjour tés belle transformation quel courage ,félicitation , les tableaux sont très jolis aussi ,amicalement . Martine



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :